mercredi 24 juin 2009

"Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" de Mary Ann Shaffer et d'Annie Barrows



Après avoir lu plusieurs critiques dithyrambiques dans diverses revues, j'ai fini par me laisser convaincre par Cathy de lire ce roman.


Il est vrai que le titre à lui tout seul est porteur de promesses: l'humour anglais et son excentricité m'ont toujours attirée et mes envies d'Angleterre étant très fortes en ce moment, je n'allais pas me priver. Ecrit par une ancienne bibliothécaire et libraire américaine (eh oui!), Mary Ann Shaffer, en collaboration avec sa nièce, Annie Barrows, ce roman épistolaire est drôle et émouvant. Sa forme peut laisser dubitatif au premier abord. Mais dès les premiers lettres les soupçons sont écartés: la vie est bel et bien là, le rythme est soutenu et on le dévore comme un roman policier: chaque lettre appelle la suivante.


L'action se situe en 1946. Juliet, jeune écrivain, a connu un petit succès en écrivant des chroniques pendant la guerre. Elle reçoit un jour une lettre de Guernesey: quelqu'un est en possession d'un livre qui lui a appartenu. Cette personne fait partie du "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates", créé pour détourner l'attention des Allemands, occupants de l'île jusqu'en 1945. Au fil des correspondances de liens se créent et Juliet cherche à comprendre la vie sous l'Occupation de cette petite communauté si attachante.


Chaque aspect de la guerre est traité avec humour, sentiment et pertinence. J'ai beaucoup aimé ce détachement, ce recul face à l'horreur comme face aux événements anodins. Il n'y a rien de larmoyants dans ce livre et pourtant les choses ne sont pas prises à la légère. C'est vraiment un livre que je recommande.


Voici la première lettre reçue de Guernesey:


De Dawsey Adams, Guernesey
île Anglo-Normandes, à Juliet


12 janvier 1946


Miss Juliet Ashton
81 Oakley Street
Chelsea Londres SW3


Chère Miss Ashton,


Je m'appelle Dawsey Adams et j'habite une ferme de la paroisse de St. Martin, sur l'île de Guernesey. Je connais votre existence parce que je possède un vieux livre vous ayant jadis appartenu, les Essais d'Elia, morceaux choisis, d'un auteur dont le véritable nom était Charles Lamb. Votre nom et votre adresse étaient inscrits au verso de la couverture.


Je n'irai pas par quatre chemins: j'adore Charles Lamb. Aussi, en lisant morceaux choisis, je me suis demandé s'il existait une oeuvre plus vaste dont auraient été tirés ces extraits. Je veux lire ces autres textes. Seulement, bien que les Allemands aient quitté l'île depuis longtemps, il ne reste plus aucune librairie à Guernesey.


J'aimerais solliciter votre gentillesse. Pourriez-vous m'envoyer le nom et l'adresse d'une librairie à Londres? Je voudrais commander d'autres ouvrages de Charles Lamb par la poste. Je voudrais aussi savoir si quelqu'un a déjà écrit l'histoire de sa vie, et, si oui, essayer de m'en procurer un exemplaire. Pour brillant et spirituel qu'il était, Mr. Lamb a dû traverser des moments de profonde tristesse au cours de son existence.


Charles Lamb m'a fait rire pendant l'Occupation, surtout son passage sur le cochon rôti. Le Cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey est né à cause d'un cochon rôti que nous avons dû cacher aux soldats allemands - raison pour laquelle je me sens une affinité particulière avec Mr. Lamb.


Je suis désolé de vous importuner, mais je le serai encore plus si je n'arrive pas à en apprendre davantage sur cet homme dont les écrit ont fait de moi son ami.


En espérant ne pas vous causer d'embarras,
Dawsey Adams


PS: Mon amie Mrs. Maugery a, elle aussi, acheté un pamphlet qui vous a jadis appartenu. Il s'intitule Le buisson ardent est-il une invention? La Défense de Moïse et des dix commandements. Elle aime votre annotation dans la marge "Parole divine ou contrôle des masses????" Avez-vous tranché?

5 commentaires:

patriciaBS a dit…

Il est tout en haut de ma liste !

Clem a dit…

Merci pour ce petit conseil, je cherche justement des livres à emporter en vacances ;-)

Eléonora a dit…

Et sorry de mon billet copier-coller avant un grand départ. Il y a des préparatifs et je suis trop prise par le temps. Je n’allais pas partir en vacances sans vous faire un petit coucou quand même. Je sais que pour la plupart vous n’aimez pas ( bisous, bisous, bisous ). Alors un grand merci pour tout ce que vous m’apportez, merci de votre fidélité et merci de vous connaître. Je vous souhaite de bonnes vacances et je vous dis à bientôt avec plaisir.

Marmitedecathy a dit…

Contente qu'il t'ait plu
vu le délai pour tes billets je pense que la princesse est arrivée, si c'est le cas, bienvenue à elle !

Aneth and Co a dit…

@ Eleanora: bonnes vacances!

@ Patricia & Clem: foncez, il est très bien

@ Cathy: merci, effectivement, la Princesse est arrivée entre temps...