mardi 9 septembre 2008

Poésie britannique

Ce soir, je me mets à l'heure anglaise. Après avoir vu le héros de mon roman d'été sauvé par une belle anglaise (pour vous rafraîchir la mémoire c'est par là), après être passée au polar moyenâgeux britannique (je vous en parle bientôt... enfin dès que j'ai fini de le lire... ok, c'est pas gagné...), après avoir repris ma cure hivernale d'Earl Grey, voilà que ce weekend, je tombe sur un site parfait, d'ailleurs il se nomme Perfect weather to fly. C'est le blog d'une artiste, enfin, je ne sais pas exactement si elle se définit comme tel mais ce qu'elle fait est admirable, poétique et frais. Et ses textes sont émouvants. J'aime beaucoup, cette personnalité fraîche (malgré des déboires semble-t-il), ce mélange de légèreté et de gravité, les couleurs qu'elle utilise et les supports qu'elle exploite. Là, les mots me manquent. Imaginez un peu:






des mots d'amour comme des fleuves noirs, sinueux et ennivrants



des jeunes filles aux grands yeux un peu tristes mais aux pensées si lumineuses



On peut trouver ses réalisations sur le site ETSY à la page de Lillan ou de Lilla Lotta.

Ce talent est réjouissant et il me permet de me replonger dans l'anglais, cette langue devenue mienne, contre toute attente. D'ailleurs, il faudra que je vous raconte comme j'en suis arrivée à prendre la Perfide Albion (perfide malgré tout, il ne faudrait pas oublier le XV de la Rose non plus...) pour ma seconde patrie...



En attendant, je vous laisse avec ça:


Découvrez Coldplay!
____

1 commentaire:

annax a dit…

Thank you so much for all your lovely comments on my blog! So nice to meet you. And thank you for your kind words. I will have to sit and discover your blog, and slowly read all your words, as my french is not very good.
Wishing you a lovely day!
:)annax