dimanche 21 septembre 2008

Un petit souffle d'Afrique



L'avantage de vivre dans une ville moyenne, c'est qu'on y trouve généralement beaucoup de choses. Quand nous avons découvert la médiathèque de notre petite ville, nous ne pensions pas qu'elle était aussi riche. Assez ancienne, elle est dynamique, aussi bien ouverte aux adultes qu'aux enfants, organise des micro-concerts, possède bien évidemment un club de lecture. Mais ce qui m'a attiré l'oeil, c'est son rayon "arts". Moi qui ne connaît pas grand chose à la peinture contemporaine mais qui l'apprécie souvent, j'ai plaisir, tous les mois, à tenter l'expérience et à découvrir un talent. C'est comme ça que je suis tombé bouche bée devant les peintures de Michel Rauscher.

Son travail est bercé par ses voyages, l'Afrique principalement mais aussi l'Inde. Les couleurs y sont belles, toujours énergisantes, vivantes. Elles évoquent la terre ocre ou rouge, brûlée par le soleil, les grandes étendues sèches, parsemées de villages. Si les dessins sont pseudo-naïfs, on retrouve une énergie vicerale qui n'est pas sans rappeler les tentures d'Afrique Noire. Michel Rauscher a un oeil européen sans doute, mais il a su capter l'essence d'une peinture très terrienne, proche du fauvisme de Matisse ou de certaines natures mortes de Cézanne.


Il mêle parfois des matérieux bruts avec ses couleurs et cela donne une impression originelle très forte. C'est à la fois un travail de la matière, de la couleur, de la lumière. Et les personnages semblent prendre vie, trouver souffle. On s'étonne de ne pas les voir bouger, vivre.




Vous pouvez consulter son site ou aller voir ses toiles. Il est présent dans plusieurs galeries:

Galerie Michel Estades - Lyon
Galerie Michel Estades - Toulon
Galerie Courant d'Art - Mulhouse
Wolm'Art - Souffelweyersheim
Galerie Raugraff - Nancy
Galerie Les abysses- Morges - Suisse
Galerie Créaline - Saint-Emilion

2 commentaires:

Patricia a dit…

J'aime beaucoup cet univers. Je crois que je vais aller faire un tour du côté de la galerie Estade...

Aneth and Co a dit…

Le côté très "terre" de sa peinture me plaît énormément. Elle a quelque chose d'originel.