jeudi 26 mars 2009

Un nouveau lieu de perdition

Pour ce 100ème message (déjà...), j'ai hésité longtemps sur le sujet à aborder. L'envie d'écrire, la captivation pour le net, les mille et unes choses qui tournent dans ma tête. Et puis, j'ai pensé que je n'étais pas assez "vieille" sur la toile pour faire dans le commémoratif. Alors j'ai simplement pioché dans ma vie de tous les jours, comme toujours.


Je suis, depuis longtemps, fan de magasins de déco. Et ce ne sont pas nos travaux et nos recherches d'inspiration qui m'aident à me sevrer. A vrai dire, ça a commencé quand j'étais étudiante à Metz et que malgré l'exiguïté de ma chambre d'internat, j'avais envie d'avoir mes petits objets personnels. C'est chez CASA que je trouvais, à moindre coût, mes petites boîtes à thé ou mes cahiers en tous genre.


En déménageant à Montpellier, mes horizons se sont ouverts. Mes finances pas encore. Mais ma chambre d'étudiante gagnait un peu en espace. Alors j'ai découvert Habitat qui est bientôt devenu mon temple, et même si mon budget ne suivait guère, je me rabattais sur les petits accessoires de cuisine.


Premier boulot, premier appart et installation en Alsace. A l'époque, il fallait que je me meuble rapidement et modiquement. Fly m'a gracieusement offert une carte de fidélité.


Aujourd'hui, j'ai besoin de changer d'horizon. Alors quand, au gré de courses infernales dans les non-moins infernales zones commerciales attenantes à Mulhouse, j'ai entraperçu le début du commencement d'un magasin Alinéa, j'ai sauté au plafond... dans ma voiture.


L'ouverture avait lieu hier et je ne voulais pas la manquer. J'étais seule (disons plutôt sans Petit Bonhomme parce que le parking était bondé) pour apprécier ce premier contact. Et je n'ai pas été déçue. Je risque d'y revenir souvent. Pour des lampes (à prix modique), des boîtes de rangement, un canapé (très très sympa pour la mezzanine et convertible), etc... Mais avant de plonger définitivement Monsieur le Banquier dans la dépression (et avant d'avoir, accessoirement, l'avis du Prince Charmant), j'ai fait de mini emplettes pour toute la famille avec:



  • un doudou souris au doux nom de Noisetine pour Jolie Princesse à 7,90 €;
  • un boulier girafe pour Petit Bonhomme à 2,90 €;
  • du thé à la violette divin pour moi à 3,95 € (tests à approfondir après le mois de juillet);
  • un moulin d'épices Spirit of Fire pour le Prince Charmant à 5,50 €.

Je souligne ce dernier, trouvé par hasard, alors que je me disait que j'avais gâté toute la famille mais qu'il me manquait quelque chose pour mon homme. Quand je suis passée aux rayons des épices, j'ai (de nouveau, c'est une manie) sauté au plafond: ce moulin est importé d'Afrique du Sud. Je connais très bien la marque Cape Herb pour avoir apporté de mon séjour là-bas un moulin Curry blend fabuleux et que j'ai longtemps regretté de ne pas trouver en France. Dans ce Spirit of Fire, on trouve du poivre noir, du chillis, des clochettes de poivre doux, du poivre rose et du ginseng. Il est été testé sur des côtes de porc simplement grillées et des escalopes de poulet à la crème et a été approuvé sans hésitation. Il y a d'autres mélanges disponibles. Je suis d'accord pour servir de cobaye.

Petit bémol: ces produits ne sont pas disponibles sur le site d'Alinéa. Mais vous pouvez trouver les adresses des magasins ici.

_

2 commentaires:

patriciaBS a dit…

100 billets déjà ! Bravo.

Aneth and Co a dit…

merci, je n'en reviens pas moi-même...